Mot-clé - pechiney

Fil des billets

Six maires à 25m du sol pour l’avenir de Rio Tinto Alcan, 15 février CCE St jean


Six maires à 25m du sol pour l’avenir de Rio... par lafibremauriennaise


Actuellement, c’est à dire dans les jours et les semaines qui viennent, l’avenir de l’aluminium français est en train de se jouer au fil des négociations qui se mènent entre EDF d’une part et Rio Tinto Alcan, d’autre part, sous l’égide du Ministère de l’Industrie et du Gouvernement.

Le but de ces négociations, dans un contexte politique tendu, est de savoir si la France sera en mesure de fournir à Rio Tinto Alcan, héritier par OPA des anciennes usines françaises de Péchiney, une énergie à un coût considéré comme « acceptable »  par le géant minier et, par ailleurs, leader mondial de la production de l’aluminium. Pour les deux seules usines françaises produisant de l’aluminium, cette négociation est vitale. Elles avaient, en effet, obtenues en 1983 et 1987, par le biais d’une convention de trente ans, un accord particulier pour bénéficier d’un tarif à moindre coût. Or cet accord se termine en 2013 pour Saint Jean de Maurienne et se terminera en 2017 pour Dunkerque. Sans nouvel accord, Rio Tinto a annoncé très clairement qu’il fermerait son unité de Saint Jean de Maurienne condamnant ainsi une usine performante (130 000 tonnes), un Laboratoire de Recherches et de Fabrication, le plus performant du monde et plus de 600 emplois directs.

C’est cette situation que ne peuvent accepter les élus du bassin de Saint Jean de Maurienne et plus particulièrement les six maires de la Communauté de Communes « Cœur de Maurienne ». D’autant qu’ils ont l’impression, confirmée par les faits que le « bras de fer » EDF - Rio Tinto ne se passe pas bien, en raison notamment d’une forte résistance d’Henri Proglio le PDG d’EDF.

Du coup, pour attirer l’attention sur le cas de l’usine de Saint Jean de Maurienne, mais aussi sur l’avenir de la filière aluminium dans notre pays, ils ont décidé un certain nombre de manifestations, dont une pétition à l’échelle de la vallée qui devrait atteindre les dix mille signatures.

Maurienne Zap N°73


Maurienne Zap N°73 par lafibremauriennaise


Au programme de ce nouveau Maurienne Zap : reportage sur les 6 maires de la CCCM qui se suspendent au clocher de Saint Jean de Maurienne pour l'avenir du site de Rio Tinto Alcan, interview de David Charvoz, l'inventeur du tire bouchon en aluminium et interview des Mauriennais vainqueurs aux Trophées de Savoie à Chambéry. Bon Maurienne Zap à toutes et à tous !

RIO TINTO ALCAN, « notre avenir ne tient qu’à un fil » - Billet de suivi de la journée du vendredi 3 Février 2012

Mise à jour : Le reportage Maurienne TV arrive

Rappel de l'action :

SAVOIE, Saint Jean de Maurienne, Six maires à 25m du sol pour l’avenir de Rio Tinto Alcan, six maires ont choisi de se suspendre, le 03 février, au clocher de la commune, “car l’avenir de la vallée est suspendu à ce fil électrique”.

Photos :

Premières images :


Photo Jean-marc Collet via FB

Album photo :

www.flickr.com
Revue de presse :
* France 3 : St-Jean-de-Maurienne (73) : Les élus se suspendent

Dauphiné Samedi 4 Février :

RIO TINTO ALCAN, « notre avenir ne tient qu’à un fil »


RIO TINTO ALCAN, « notre avenir ne tient qu’à un... par lafibremauriennaise


SAVOIE, Saint Jean de Maurienne, Six maires à 25m du sol pour l’avenir de Rio Tinto Alcan, six maires ont choisi de se suspendre, le 03 février, au clocher de la commune, “car l’avenir de la vallée est suspendu à ce fil électrique”.

Communiqué de presse

Conseil de lecture - Maurienne, La vallée de l'aluminium

Un livre qui traite d'un sujet sensible en ce moment en Maurienne :

La production d'Aluminium

Ce livre a été écrit par Daniel Dequier qui a travaillé au laboratoire d'analyse de l'usine de Calypso (Production de Berylium), puis au Laboratoire de recherche de l'usine Pechiney.

Ce livre relate l'impact de l'industrie sur notre vallée de la Maurienne.. et très bientôt les négociations EDF / Rio Tinto Alcan décideront de son avenir.

A lire.. pour mieux comprendre le contexte actuel

Pour acheter le livre, cliquez sur le lien ci dessous

Maurienne, La vallée de l'aluminium



Le coût de l'énergie en 2030, un sujet national et surtout appliqué au contexte local

Vu sur le site Rue89, un article intéressant : Sortie du nucléaire : Proglio, pas gêné par les « fautes de méthode »

Et surtout ce document

Un document réalisé par l'UFE :

Qu'est-ce que l'UFE ?

C'est une association "professionnelle" qui regroupe tous les producteurs d'électricité.

Un rapport sur l'électricité

Ce document a été réalisé sur la base de 3 scénarios :

  • 70 % de l'énergie produite par le nucléaire
  • 50 % de l'énergie produite par le nucléaire
  • 20 % de l'énergie produite par le nucléaire

Cela à un horizon 2030

Quelques morceaux choisis du document :

La performance CO2 de l’électricité en France, déjà excellente…_

N'oublions pas que l'énergie nucléaire produit des déchets, pour vous en rappeler je vous invite regarder ce documentaire :

En France nous avons la même chose, cela s'appelle le Laboratoire de Bure a noter qu'il faudra que ce stockage soit stable durant 100 000 ans. Nous avons 58 réacteurs et des milliers de tonnes de déchêts.

A l'horizon 2030 il faudra prendre en compte un tas d'éléments :

  • Démantèlement des réacteurs
  • Conditionnement des déchets
  • Stockage dans ce supposé stockage "long terme"

Bref, je vous invite à regarder Into Eternity cela vous permettra de vous poser les bonnes questions sur le stockage et surtout sur le contexte à la surface. J'en dis pas plus, regardez le documentaire.

  • Les rejets économisés en Co2 sont-il vraiment la priorité ?
  • Quand nous parlons de cette quantité de déchets dangereux ?

Ensuite, quand on voit le contexte local il s'agit de l'industrie Rio Tinto Alcan qui devra supporter une double peine :

  • Les rejets de Co2 (et de produits fluorés encore plus dangereux pour l'effet de serre et la couche d'ozone)
  • Le coût de l'énergie et une possible sortie du nucléaire

La problématique de la consommation de l'industrie

L'industrie est très peu représentée dans ce document, mais il s'agit d'un réel problème de consommation, électrique. La problématique de l'industrie électro-intensive est qu'elle consomme de l'énergie 24 heures sur 24.

Consommer de l'énergie 24 heures sur 24 impose d'avoir une production stable et continue

Pour cela l'industriel Rio Tinto Alcan a deux choix stratégiques :

  • Produire et consommer de l'énergie localement, ce qui n'est plus le cas en Maurienne depuis environ 30 ans. C'est en réalité l'age des tranches nucléaires qui ont été construites dans les années 80.

Actuellement cette production n'est plus possible en Maurienne, car le parc EnR d'EDF est totalement dédié à la régulation du réseau électrique Français. Notamment pour supporter les pics de consommation, nous parlons alors STEPs.

La situation Française est donc de consommer de l'énergie nucléaire "sponsorisée" par l'état.

Mais ce n'est plus possible depuis que l'union européenne a déterminée que ces aides étaient illégales

Le choix N°1 de Rio Tinto Alcan est donc de négocier avec l'état Français et que l'état Français négocie avec l'Europe. Ces conditions multiples déterminent donc la rentabilité de la production dite de première fusion à Saint Jean de Maurienne.

  • Produire du métal dans les lieux où la production d'énergie est renouvelable et surtout avec un coût prévisible sur le long terme.

C'est donc le cas au Quebec où le gouvernement aide l'industrie a produire du métal à partir de sources d'énergies hydroélectriques, ces sources sont relativement stables et leur coût de fonctionnement à très long terme est relativement mesurable.

Le choix pour Rio Tinto Alcan peut être d'investir massivement au Quebec pour produire de l'aluminium..

C'est pourquoi Rio Tinto Alcan construit une usine à Jonquière : Voir http://projetap60.com/fr/26/Publica...

Le stockage de l’énergie

Pour revenir au document je note que la prévision prévoit une augmentation forte du stockage d'énergie hydroélectrique (STEP)

Passage de 4GW à 7 Gigawatts, quasiment un doublement de la capacité.. une raison de plus pour que cette source d'énergie soit le "condensateur" de l'ensemble du réseau.

Les STEP produisent de l'énergie lors des pics de consommation et l'énergie excédentaire est utilisée pour remonter l'eau dans les barrages stockage d'énergie.

L'effet Fukushima

Nous voilà donc face à un choix qui dépasse très largement le cadre de l'activité économique industrielle de Saint Jean de Maurienne

Le document l'indique très bien :

L’impact de Fukushima conduit à de nouvelles interrogations politiques

Le tremblement de terre au Japon en mars 2011, le tsunami exceptionnel, hors norme, qu’il a engendré avec, comme conséquence, la catastrophe nucléaire de Fukushima, conduisent une nouvelle fois certains pays, ainsi qu’une partie de l’opinion publique en France, à se poser la question de la place de l’énergie nucléaire dans le mix électrique. Les recherches sur les nouvelles générations technologiques, prometteuses sur les plans économique et environnemental, sont également questionnées

Le contexte local prisonnier d'éléments incontrôlables

On le voit bien, le coût de l'énergie est dépendant d'une problématique qui ne pourra se régler que sur le long terme.

Cette problématique dépends d'une telle quantité d'éléments qu'il est difficile d'envisager les mêmes réactions politiques qu'en 1983, où l'état a décidé de financer pour une durée de 25 ans le coût de l'énergie pour la production d'aluminium par Pechiney.

Ce contrat énergétique n'a jamais pris en compte les éléments suivants :

  • Durée de vie des centrales nucléaires (et tous les coûts liés)
  • Une crise économique
  • Des privatisations
  • Les lois de l'union européenne
  • L'ouverture des marchés

Tous ces éléments font qu'en 2011, il me parait relativement complexe d'envisager un financement de l'état... qui annonce d'ailleurs qu'il doit faire des économies.

Proposer de financer XXX millions d'euros de production d'énergie pour créer des richesses chez l'entreprise Rio Tinto et ses actionnaires, me parait difficile à faire passer.

Quand à l'emploi local, c'est sans doute une catastrophe sociale qui est à venir, demain se joue une première partie de cette catastrophe.

Le défi est donc extrêmement complexe :

  • Négocier avec EDF une énergie à un coût stable sur les 25 prochaines années, sachant que le scénario possible de sortie du nucléaire dépends de plusieurs éléments :


** De la politique
** De l'avis des Citoyens
** D'un possible nouveau accident nucléaire (Fukushima-bis)
** Du coût d'une sortie du nucléaire

  • De la stratégie industrielle de Rio Tinto Alcan, qui n'est pas une entreprise publique. L'état Français n'a théoriquement pas de moyens de pression sur cette entreprise.

Rio Tinto Alcan est une entreprise de Rio Tinto, son objectif est de gagner de l'argent

Conclusion et résilience

Quel est la résilience du système local ?

Que se passerait-il en cas de fermeture du site ?

Peut-être faudrait-il réfléchir à ce scénario ?

L'écrire, l'assumer...

Il semble urgent d'attendre..

Et surtout ne rien dire.. comme si nos pauvres petites phrases, allaient changer quoi que ce soit au coût de l'énergie..

Voir le document Electricite 2030 :

Rio Tinto Alcan, un peu de lecture : Aluminium : "la délocalisation n'est pas une fatalité" document de 1989

Voici un document très intéressant pour nous aider à comprendre le contexte de l'Aluminium en France.

Il s'agit d'un document daté de 1989 et écrit par Fabrice Hatem

Voici quelques extraits :

Dates clés

Retour sur les dates clés :

Le problème de l'énergie nucléaire :

Si l'on regarde ce blog : http://thierryrepentin.typepad.fr/b...

On peut y voir ces différents phrases :

L'unité de Saint-Jean-de-Maurienne est, certes, une grosse consommatrice d'énergie, mais elle avait bénéficié, lors de sa modernisation en 1983, d'un contrat énergétique préférentiel. En effet, Pechiney avait accepté d'aider EDF à investir dans le nucléaire, en contrepartie d'un contrat énergétique préférentiel dont la durée est indexée sur la durée de vie théorique des centrales nucléaires. Celui-ci doit normalement prendre fin en 2012, avec pour conséquence un fort renchérissement du coût de l'énergie.

Nous sommes donc face au véritable problème, la durée de vie théorique des centrales nucléaires : 25 à 30 ans.

Mais la réalité est tout autre, il va falloir financer la maintenance des centrales pour les années à venir.

Mais nous allons aussi nous retrouver face à un problème majeur, celui de la sortie du nucléaire que les différents pays d'Europe ont choisit, voir cette revue de presse :

  • Belgique
  • Allemagne
  • Suisse

La crise économique, Rio Tinto Alcan entreprise Australienne.. le coût de l'énergie nucléaire, le coût de la maintenance des centrales, le coût d'un hypothétique accident.

Tous ces éléments me semblent si complexe et soumis à tellement de facteurs extérieurs, qu'il me semble vraiment complexe pour l'état Français d'entreprendre une action similaire à celle de 1983.

Pendant ce temps là, Rio Tinto Alcan construit son usine AP60 a coté de sources d'énergies hydroélectriques renouvelables.

Conclusion :

Le document résume très bien la problématique :

Saint- Jean de Maurienne bénéficie depuis 1983 d'un contrat à long terme (sur 25 ans) pour la fourniture d'électricité à environ 12c/kWh ; ceci devrait permettre le maintien de ce site à l'horizon de la projection.

Où comme ce document l'indique

« Seul l’imprévoyant creuse un puits quand il a soif ». Proverbe chinois.

Conclusion finale :

Le scénario "bas" "retour au déclin" est bien réaliste :

  • Délocalisation des sites vers des sources d'énergies plus abordables (Canada etc..)
  • Reduction des capacités de production en europe
  • 1997 : Fermeture de Rioupéroux
  • 1991 : Fermeture de Noguères

Voir le document complet :

article_rei_0154-3229_1989_num_50_1_2262

Comment rendre un territoire attractif ?

Je réagis à un article du Dauphiné, je cite :

"Des lueurs d’espoir pour l'industrie mauriennaise"

Je n'ai pas envie de vous mettre de scan, car je trouve l'article relativement léger et sans recherche approfondie.

Je pense très sincèrement que ces lueurs n'auront qu'une pérennité limitée, car le coût de l'énergie ne pourra pas baisser dans le futur. Il ne pourra qu'augmenter.

Il s'agit d'une problématique globale

Pourquoi cette augmentation ?

Parce que l'énergie électrique actuelle est principalement produite à base de nucléaire et cela pose deux problèmes si l'ont parle d'une échelle 30 ans.

Je parle d’échelle 30 ans car il s'agit de la durée du contrat énergétique qui avait été mis en place par la politique de l'époque, l'industrie et edf étaient totalement "public".

Ce qui a facilité ce co-financement d'une alimentation "nucléaire"

Accessoirement 30 ans, c'est la durée de vie théorique d'une centrale nucléaire.

Le monde a changé et nous nous retrouvons en 2011, dans un contexte bien différent :

  • L'approvisionnement en uranium : Les ressources en uranium ne sont pas illimitées
  • La consommation électrique du pays ne cesse d'augmenter, pour rappel cet hiver nous avons battu le record de consommation d'énergie électrique Source

Soit : 96.350 mégawatts (MW)

Seconde révolution industrielle :

Nous sommes aux environs de 1870...

Pourquoi l'industrie est-elle venue s'installer dans cette vallée de la Maurienne ?

Parce que lors de la seconde révolution industrielle.. deux énergies sont apparues :

  • Houille blanche (Hydro électricité)
  • Pétrole

La première énergie est toujours là, mais malheureusement elle n'est plus utilisée localement. Elle est utilisée pour "compenser" les problématiques globales de consommation électrique.

On parle alors de STEP (Station de Transfert d’Énergie par Pompage)

Je vous invite à lire ce document d'EDF : http://energie.edf.com/fichiers/fck...

Un certain Paul Héroult avait bien saisi cette opportunité concurrentielle :

  • Eau abondante
  • Période de l'histoire ou la consommation énergétique est inexistante dans le contexte national et international
  • Courant continu, complexité du transport longue distance

Mais la houille blanche est une énergie qui ne peut être permanente, nous sommes dans un contexte de saisons

Il n'était donc pas possible de produire du métal toute l'année.

Un contexte mondial différent :

Il n'est plus du tout attractif de produire localement, car l'énergie électrique est beaucoup trop coûteuse à fabriquer (Nucléaire).

Le contexte mondial, c'est surtout :

  • Du gaz pour produire de l'électricité
  • Beaucoup d'argent injecté dans les constructions de super-usines (des pétro-dollars)
  • Certains sites avec d'immenses barrages et une consommation locale "ridicule" (Cameroun, Islande..)
  • La mer à proximité, des ports.. du transport "bon marché"

Tous ces éléments font que la seconde révolution industrielle n'est plus d'actualité sur notre territoire

La puissance d'EDF locale sur l'hydroélectricité est d'environ 2 Gw sur la vallée, mais cette énergie n'est pas utilisable pour plusieurs raisons :

  • Régulation du réseau (STEP) national, international
  • Alimentation en eau (Rhones et ses centrales à refroidir)

Suivre le modèle initié par Paul Héroult est désormais impossible..

Sachant que la production de métal est liée à un modèle financier global, car en effet l'industrie est liée à un modèle "boursier"...

La troisième révolution industrielle

Avez-vous remarqué une troisième révolution industrielle ?

Paradoxalement, un seul endroit utilise de la houille blanche.. pour la production de Puces.. il s'agit d'une industrie à proximité de Crolles..

Mais l'eau n'est pas utilisée pour produire de l'énergie..

Cette troisième révolution industrielle vous la vivez, si vous lisez ce billet vous utilisez... un microprocesseur, un raccordement internet.

Quels sont les avantages de cette révolution industrielle ?

L'exemple Google :

Comment Google a t'il pu naitre ?

Parce que deux personnes ont commencé à utiliser des serveurs dans leur garage.

Ils ont commencé "petit" et puis rapidement, moins de 10 ans après..

Google étant une société qui produit des données, un service pour des utilisateurs. Ils se sont heurtés à un problème majeur, un problème industriel :

Leur consommation en énergie

Et ils ont réussi à améliorer l'intégralité de la chaine de production, l'intégralité de leur fonctionnement pour consommer moins d'énergie

Cette vidéo est un exemple simple :

Pourquoi vous raconter tout ça ?

Parce qu'un procédé industriel de production de métal, n'est pas optimisable

La réelle optimisation, c'est la localisation de la production

Mais là aussi ce n'est pas éternel.. un jour nous n'aurons plus de gaz, de pétrole.. mais c'est un autre sujet.

Que faut-il faire ?

Quelques pistes, si tout seul j'arrive à réfléchir à tout ça.. imaginez-vous.. si nous étions plusieurs.. Mais pour l'instant j'ai l'impression d'être le seul à penser.. qu'il existe des solutions à nos problèmes d'emplois locaux.

Maintenant que j'ai plusieurs années d’observations, de réflexions, d'échanges

Je pense que nous devrions axer notre développement économique autour de cette troisième révolution industrielle

Cette révolution .. qui depuis quelques temps est devenue totalement omniprésente dans vos vies, dans nos vies :

  • Téléphonie mobile
  • ADSL, ADSL2+
  • Utilisations intensive du web
  • Consultation de contenu multimédia produit localement

Et bien d'autres interactions locales.. (tourisme etc..)

Quand je vois qu'une seule personne, peut faire une revue de presse de l'ensemble d'une vallée (je parle de Marmotte73)

La problématique de cette troisième révolution.. c'est finalement la même que celle de l'industrie

Pour l'industrie de l'internet il faut :

  • De l'énergie abondante
  • De la connectivité internet via des fibres optiques longue distance
  • De l'argent
  • Quelques emplois pour maintenir l'ensemble

Pour faire cela, que faut-il faire ?

Une chose "très simple"

  • Se raccorder à Lyon ou à Turin
  • S'interconnecter à internet

Quels sont les coûts ?

  • Ils sont fixes, on parle alors d'un IRU (un contrat irrévocable de location de fibre optique) sur une durée qui est bien souvent de 15 ans.
  • D'équipements électroniques
  • De gestion (des emplois)

Le coût estimé d'un IRU, c'est environ 1,6 Millions d'euros [1]

Car le problème fondamental de cette troisième révolution

C'est le prix au Mb/s

Pour qu'un territoire soit attractif, il doit avoir un prix au Mb/s le plus faible possible.

Et pour cela, il faut s'interconnecter à l'ensemble des opérateurs dans un nœud d'échange.

Cette troisième révolution a surtout l'avantage.. de pouvoir être maintenue localement pour un faible coût énergétique et surtout.. par une énergie qui pourra être produit localement.. via de la houille blanche.

Je suis à votre disposition pour un complément d'explications

Notes

[1] Basé sur une étude d'un opérateur internet

Maurienne Mag N°50


Maurienne Mag N°50 par lafibremauriennaise


Cette semaine, Maurienne TV vous propose un Maurienne Mag spécial Rio Tinto Alcan avec comme invités : Loïc Maenner, directeur général de l'usine Rio Tinto Alcan de Saint-Jean-de-Maurienne et François Spira, directeur du laboratoire de recherche des fabrications de cette usine. Bon Maurienne Mag à toutes et à tous !

Maurienne TV - Making Off Tournage - Rio Tinto Alcan Saint Jean de Maurienne

Les salariés de Maurienne TV ainsi que les bénévoles de l'association La Fibre Mauriennaise ont tourné un Maurienne Mag dans les locaux de l'entreprise Rio Tinto Alcan de Saint Jean de Maurienne


Achetez un livre en rapport au sujet :

Augmentation de l'énergie.. Loi Nome + 30 % - Impacts locaux.. sur L'usine électro-intensive

L'information du jour, serait une augmentation de 30 % des tarifs sur quelques années

http://blogs.lesechos.fr/dominique-...

L'article annonce :

EDF estime indispensable de relever ses tarifs. Pour financer les investissements dans les centrales, pour renforcer la sécurité post-Fukushima. Le gouvernement devra trancher, sans pénaliser EDF, sans ruiner les concurrents et en pensant aux clients.

Contexte local :

Rappel sur le contexte local :

Pour fabriquer de l'aluminium il faut utiliser environ une tranche nucléare de puissance électrique, a l'époque de l'entreprise publique Pechiney, c'est l'état qui avait pris en charge cet investissement.

Durée de vie d'une centrale : de 30 à 40 ans

Peut être que désormais la durée de vie d'une centrale va être revue à la baisse ?..

Coût d'une nouvelle augmentation des tarifs de l'énergie :

L'énergie déjà vendue aux électro-intensifs étaient déjà moins chère que celle du marchée, grâce à un contrat passé sur plusieurs années. Ce contrat arrive à terme.

Mais EDF (L'état) se retrouve face à un problème majeur : Celui d'investir massivement beaucoup d'argent dans les infrastructures nucléaires pour les sécuriser.. Il serait mal vu de faire subir un Tchernobyl à 200 millions de personnes en europe.

De tout ce contexte il ressort un tas de questions :

  • Comment Rio Tinto Alcan va réagir face à ce contexte énergetique tendu et complexe.. on parle d'augmentations sur 2011 à 2015.
  • Comment l'état peut justifier de telles augmentations ? et d'un sponsoring électrique pour un industriel hors du territoire européen

Délais et contexte :

Nous parlons désormais de quelques mois, avant une décision stratégique sur l'avenir du site industriel, car l'industriel doit prévenir ses clients.. d'une éventuelle restructuration de sa production industrielle.

On parle d'industrie.. et non pas developement durable, il s'agit d'un business mondialisé.. où nous avons des actionnaires qui attendent un retour.

Le contexte local n'existe pas dans ce contexte mondial.

Je ne suis pas un expert en économie, mais des derniers échanges avec un polytechnicien suisse..[1] J'ai cru comprendre qu'il était préférable d'utiliser de l'énergie renouvable (les bras) que d'alimenter la bulle financière globale..

Conclusions :

Le coût de l'énergie et désormais la prise de conscience de ses problématiques de sécurité.. Font qu' il est sans doute préférable de :

  • Construire de l'hydroélectricité en Afrique (Cameroun)
  • D'utiliser du gaz sponsorisé par les états

Plutot qu'a mon avis, de partir dans une consommation nucléaire qui a un rendement très faible face à son coût

Car désormais il semble que EDF et l'état veulent faire payer le nucléaire à son coût "réel".. Même si l'article des échos nous donne une indication intéressante :

_Mais ce coût de production est le secret le mieux gardé de la République et il a épuisé les neurones de plusieurs générations de polytechniciens. EDF l’estime à 46 euros par MWh, en incluant le coût des 58 réacteurs nucléaires, leur exploitation, la gestion des déchets et les démantèlements à venir. Voilà comment on aboutit à + 30% en cinq ans. Mais ses concurrents voient ce prix plutôt à 35 euros. Un expert reconnu, Paul Champsaur, le situe autour de 39 euros..._

Et si je regarde cet ancien article « A la recherche de solutions énergétiques » Rio Tinto Alcan Saint Jean de Maurienne

Le PDG europe parle de : Le prix de l’énergie nécessaire à l’électrolyse de l’aluminium représente environ 35% de son coût global. Malheureusement aujourd’hui, avec un prix du marché européen d’environ 55 euros par MWh

Et là nous parlons d'un coût réel de 46 Euros le MWh..

Il y'a comme un problème entre le coût réel de maintient en fonction (en relative sécurité) d'une central nucléaire... et le prix demandé par les clients.

Pourquoi ?

Parce qu'encore une fois nous sommes dans un système mondialisé.. où les vendeurs de pétrole ont découvert qu'ils pouvaient faire de l'aluminium.. grâce à de l'énergie basée sur le gaz..

Conclusion :

Je me répète, je rabache..

Mais je pense qu'il est urgent de prévoir une "issue" de secours pérenne, durable pour les 2000 personnes qui "risquent" de rester sur le carreau, faute d'alimentation énergetique de leur outil de travail.

Est-il urgent d'attendre ?

NB : Le très haut débit nécessite l'utilisation d'une infrastructure passive de 180 Km (déjà en place) et quelques KW de puissance pour l'alimenter, les câbles sont déjà en place. Il serait même envisageable d'utiliser de l'énergie renouvelable pour alimenter ces équipements.


Achetez un livre en rapport au sujet :

Note

[1] Jean Luc Sandoz

« A la recherche de solutions énergétiques » Rio Tinto Alcan Saint Jean de Maurienne


[1]

Revue de presse, Usine Nouvelle : « A la recherche de solutions énergétiques »

Voici une petite revue de l'article (en gras, les citations de l'article, le reste sont mes commentaires) :

Plus de la moitié de notre recherche globale dans l’aluminium est située en France, principalement autour de Saint-Jean de Maurienne.

Voilà un élément qui n'est pas suffisamment valorisé localement, je pense qu'il faudrait vraiment beaucoup plus communiquer.

Pour rappel : Paul Héroult a commencé son procédé industriel d'Aluminium en Maurienne

Energie :

Le prix de l’énergie nécessaire à l’électrolyse de l’aluminium représente environ 35 % de son coût global. Or, avec un prix du marché d’environ 55 euros par kWh, la production de métal léger ne peut être rentable.

A l’opposé, Sohar dispose d’une centrale énergétique alimentée par le gaz naturel

Sohar et le gaz naturel

Mais où est Sohar ?

C'est une ville du Sultanat d'Oman, c'est un pays du Moyen Orient qui est très riche grâce à son économie tournée vers l'extraction du pétrole. Ce pays a un chef d'état qui est un Sultan depuis 1970.

Et comme tous les pays du Moyen Orient,ils ont compris qu'il fallait rapidement investir dans autre chose que le pétrole.. ou plutot utiliser l'argent du pétrole pour créer des infrastructures.

C'est à mon avis pourquoi ils ont crée : http://www.sohar-aluminium.com/

En partenariat avec Rio Tinto Alcan, car on parle d'AP-30 sur le site.

C'est aussi dans cette page que l'on comprends pourquoi l'énergie est peu coûteuse :

POWER PLANT PERFORMANCE __''The Sohar Aluminium Power Plant implements the latest version of Alstom's 13E2 series of gas turbine with over 20 years proven reliable power generation behind them. Designed for long term efficiency and reliability SAPP impressively has a peak generation capacity of 1000MW. Utilising Lox NOx burners in the gas turbines and by taking a combined-cycle format where exhaust gas is used to power a secondary steam turbine to increase efficiency, SAPP has taken every step possible to reduce its environmental impact.''__

Il utilisent des centrales de production électrique à Gaz, de marque Alstom (France..)..

Ces ressources en gaz ne sont pas illimitées, on parle de 2020 source

Pour réference : 1000 MW Gaz c'est l'équivalent d'une tranche nucléaire en France...

Avantages stratégiques de Sohar :

  • Un port avec capacité d'accueillir des bateaux jusqu'a 75 000 tonnes
  • Silots pour contenir de l'alumine : 2 x 60 000 tonnes
  • Stockage de coke : 2 x 15 000 tonnes
  • stockage de brai liquide : 2 x 5000 tonnes
  • Centrale à gaz on en a déjà parlé
  • Pompage d'eau de mer pour le refroidissement (centralle de désalinisation + refroidissement + production électricité)
  • Cuves AP36 (alimentation 360 000 ampères)
  • Halls de 1.2 Km de long avec des cuves

L'alimentation nucléaire :

Nous avions toujours pu compter sur des contrats à long terme en France. A l’origine, les alumineries étaient construites à proximité de cours d’eau assurant l’alimentation en hydroélectricité. Après la découverte du gaz de Lacq, nous avons construit notre unité de Lannemezan. Puis nous avons utilisé l’énergie des centrales nucléaires. Construite au début des années 1990, notre aluminerie de Dunkerque est alimentée par la centrale de Gravelines.

Voilà le fond du problème, l'alimentation en énergie sponsorisée par les états

Rio Tinto Alcan Saint Jean de Maurienne est l'exemple d'un partenariat public/public de l'époque, il s'agissait de financer une tranche nucléaire (1000 Mw) pour alimenter l'usine.

Mais désormais l'europe interdit aux états de faire cela (Cas en Italie).

Un message très fort :

Faute d’accord, nous avons été obligés de fermer notre site d’Anglesey au Pays-de-Galles, pourtant très moderne.

Le prix de l'énergie est le problème numéro 1

Et l'europe ne veut pas de "sponsoring"

Toutefois, ce type d’accord se heurte à l’hostilité de DG Compétition (Direction générale de la concurrence) et il nous a fallu deux années pour obtenir la validation de l’UE, et encore en procédant à un montage complexe.

Ce contrat est déjà financé à moitié, précisément 1,3 sur 3 milliards d’euros. Le financement des 1,7 milliard restant devrait être assuré en 2011. Il nous permettra d’assurer l’alimentation de Dunkerque entre 2017 et 2034, mais en aucun cas d’augmenter la capacité du site

Un message très clair pour l'emploi..

Une solution Pour rio tinto Alcan Saint Jean de Maurienne en 2011 :

Pour Saint-Jean-de-Maurienne, il nous faut obtenir une solution en 2011, car notre contrat sera terminé fin 2013 et nous devons donner un délai important à nos clients en cas de fermeture du site.

A l'inverse, nous envisageons des investissements globaux de 5 milliards de dollars pour développer nos capacités au Cameroun. Ce pays dispose de 15 000 MW de ressources hydroélectriques inexploitées.

Le message me semble très clair

Deux choix ;

  • Co-financement d'une tranche nucléaire façon Pechiney
  • Rio Tinto Alcan deviens producteur d'électricité en France (Contrat de concession des tranches de Bissorte (pas super bissorte))

Et donc RTA pourra avoir accès à des offres d'achats de gros à tarif coûtant qui sont imposées à EDF

Le timing "Fin 2011" me parait quand même relativement court, vu la quantité de problématiques locales que nous avons ici.. Je pense à Lyon Turin.. je pense à EDF/RTE et sa ligne vers l'italie.

Conclusion

Il me parait indispensable de penser à un "Master Plan" pour envisager la suite avec ou sans Usine

Nous ne sommes pas Oman, nous n'avons pas d'or noir, nous avons de l'or blanc 4 mois dans l'année, de la houille blanche aussi, mais de moins en moins..

Tout cela n'est pas très orienté "développement durable" , les emplois ne peuvent pas être dépendant du prix de l'énergie, ils devraient être pérennes et durables.

Personnellement je pense qu'il faut immédiatement s'orienter vers les nouvelles technologies et le très haut débit, qui lui est clairement insensible au prix de l'énergie. [2]


Achetez un livre en rapport au sujet :

Notes

[1] source

[2] Sauf pour les datacenter, mais quand nous aurons un datacenter de 100 Megawatts nous en reparlerons

Saint Jean de Maurienne - Rio Tinto Alcan pourrait devenir producteur d'électricité en France


[1]

Revue de presse

Prendre le statut de fournisseur d'électricité leur permettra d'acheter, sans intermédiaire, l'électricité nucléaire qu'EDF va être obligé de céder à ses concurrents à un prix proche du prix coûtant dans le cadre de la loi Nome qui réorganise le marché de l'électricité, explique le journal.

Ce dernier précise que certains industriels, comme Rio Tinto Alcan, envisagent de devenir eux-mêmes producteurs d'électricité de pointe lors de la prochaine ouverture à la concurrence des centrales hydrauliques en France.

Loi Nome :

A vous la parole

Un avis sur la question ?


Achetez un livre en rapport au sujet :

Note

[1] source

Rio Tinto Alcan : AP60 : Saint Jean de Maurienne

L'info vient de sortir :

Rio Tinto annonce la modernisation et l'expansion d'usines d'électrolyse canadiennes

MONTRÉAL, le 14 déc. /CNW Telbec/ - Rio Tinto investira pour moderniser et agrandir ses usines d'électrolyse canadiennes et accroître ainsi l'efficacité de la production. La plus grande partie de ce nouvel investissement - 758 millions de dollars US - sera consacrée à l'achèvement de la première phase de l'usine AP60, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, au Québec. Une somme additionnelle de 300 millions de dollars US sera investie dans les travaux de construction en vue de la modernisation de l'usine Kitimat, en Colombie-Britannique, au coût de 2,5 milliards de dollars US.

La technologie AP60 a d'abord été élaborée au laboratoire de recherche et développement de Rio Tinto Alcan, dans la région française Rhône-Alpes. Lorsque la première phase de l'usine deviendra opérationnelle, le Centre de recherche et développement Arvida, à Jonquière, dirigera les activités soutenues de développement en vue de la commercialisation de la technologie AP60. Il sera aussi soutenu par les équipes de recherche et développement de Voreppe et de Saint-Jean-de-Maurienne, en France.

Quelques notes relatives à cette annonce :

  • 600 000 Ampères
  • La stratégie de Rio Tinto Alcan semble claire : Tout miser sur la technologie AP60 qui est donc encore plus consommatrice en énergie
  • Il faut donc produire là où l'énergie est bon marché
  • 40 % de production supplémentaire par cuves
  • Le CP indisque : L'usine Kitimat modernisée sera alimentée entièrement par de l'hydroélectricité ce qui me semble être un élément déterminant de la stratégie du fondeur d'aluminium
  • Un message fort à la France ? le CP dit : la capacité de production totale, fondée entièrement sur l'hydroélectricité - énergie propre et renouvelable A titre de comparaison, nos centrales nucléaires sont une forte source d'énergie grise à longue vie.

Ma tentative de conclusion :

Si j'étais Rio Tinto Alcan, je n'investirait quand des zones où j'ai des garanties sur l'alimentation en énergie électrique à long terme. Le communiqué de presse le précise bien :

« La modernisation de notre usine d'électrolyse Kitimat constitue véritablement un projet transformationnel, conforme à notre objectif stratégique de croissance, qui s'appuie sur le développement d'importants actifs à faibles coûts ayant une longue durée de vie. Une fois le projet terminé, Kitimat sera l'une des usines ayant les coûts les plus bas au monde. »

RTA va investir énormement d'argent dans la renovation de cette usine pour de l'AP60 et ils souhaitent clairement que les différentes cuves produisent pendant une longue durée ? Quelle échelle ? 20 Ans ? 30 ans ?

30 ans, c'est bien notre problème local.. celui de la duée de vie d'une tranche nucléaire...

Pour comparer ce problème énergétique est celui du monde IT, celui des Google, Facebook.. Produire des données informatiques avec un rendement le plus important possible.

Et le contexte énergétique Français n'est pas au beau fixe.

Record de consommation d'électricité battu en France

Les chiffres d'EDF parlent d'eux mêmes :

  • Selon EDF, 52 des 58 réacteurs du parc nucléaire français, qui fournit 80 % de l'électricité en France, étaient en activité mardi soir.
  • En hiver, une baisse de 1 °C de la température entraîne automatiquement une augmentation de la consommation d'électricité d'environ 2 300 mégawatts

Les risques ?

  • Blackout global ?
  • Impact d'un blackout global sur une usine d'aluminium en plein hiver ? Sous combien de temps les cuves sont définitivement perdues ?

Plus on avance dans le temps, plus cela me parait complexe de garantir l'alimentation énergétique d'un très gros consommateur de l'industrie.



Et vous ? un avis ?
Achetez un livre en rapport au sujet :

AP50 ? 460 000 Tonnes

Saguenay (Quebec)(Après Aiton) :

Projet de construction de l'usine AP50 du complexe Jonquière à Saguenay - PREMIÈRE PARTIE DE L'AUDIENCE PUBLIQUE - RAPPEL

Peu d'oppostion pour l'usine AP50

Je note :

La directrice technique pour le projet AP50 et Environnement, Lise Castonguay, a résumé la demande de la compagnie en signalant qu'il était essentiel pour la société d'obtenir l'acceptation sociale du projet puisque l'usine produira pendant au moins 50 ans.

Je vous laisse écouter : http://69.70.4.130:8080/bape
Slides

J'ai un peu écouté quelques minutes et on entends une consultation publique avec un tas de questions sur les nuisances liés à la production de l'usine, la partie que j'ai écouté parlait de murs anti-nuissances et de réduction du bruit à la source. Le niveau de granularité est impressionnant.. on parle même de préocupations sur le bruit que l'usine génère sur les vibrations qu'elle pourrait générer..

On a quelques années de retard sur le quebec.. :)

On peut aussi voir ceci sur le site du gouvernement :

Selon le promoteur, les trois phases de construction représenteraient un investissement de l’ordre de 3,6 milliards de dollars.

On trouve aussi une montagne de documents techniques liés à la future construction de l'usine AP50 :  http://www.bape.gouv.qc.ca/sections...

Les plans de l'usine :

Edit : Je commence à comprendre pourquoi le Quebec semble un endroit très actif ! Je n'avai pas encore trouvé la page avec l'ensemble des documents.. alors j'ai envoyé un mail à 21h24 .. et j'ai une réponse à 21h50 d'une personne en charge de la communication. Je suis très impressionné par la réactivité !

Le dossier est très complet ! Voici comment fonctionne une usine d'aluminium :

Schéma des flux de matière :

Fonctionnement d'une cuve :

Production des anodes :

Coulée :

Recette pour produire une tonne d'aluminium ?

Traitement des gaz :

Traitement des émissions du four à cuisson :

Traitement des eaux industrielles :

Le niveau de détail est impressionnant et va jusqu'à la gestion de l'eau de ruissellement :

Gestion des résidus solides :

On trouve aussi des éstimations des émissions de DIoxyde de souffre durant la phase III (quand l'usine aura atteint 460 000 Tones) :

Une estimation du bruit ambiant pendant les travaux :

Etude des risques.. Avec un oubli.. sur l'aluminothermie.. du déjà vu dans le coin.. :)

gestion des boues rouges

Solution beaucoup plus simple qu'en hongrie.. les boues sont asséchées..

Je vous invite aussi à regarder dans le détail les slides qui ont été présentés le 25 novembre :

Projet Usine AP50 Jonquière

Quelques éléments extrait des slides :

  • Démarrage prévu début 2013
  • 460 000 tonnes
  • 3,6 milliards $
  • Réutilisation d’un site industriel qui date de 80 ans
  • Calendrier de réalisation adapté au contexte économique mondial
  • AP50: technologie de pointe qui utilise le procédé d’électrolyse classique
  • Procédé Hall-Héroult utilisé depuis plus de 100 ans Plus précisement mis au point à la Praz par Paul Héroult..
  • Unique procédé viable sur les plans économique et technique
  • Résulte d’années d’efforts de Recherche et Dévelop(R&D) et d’opérations avec des cuves prototypes LRF Saint Jean de Maurienne
  • 3 cuves expérimentales.. oukecé ??

Réponse : Saint Jean de Maurienne

  • Faire de Jonquière et de la région une vitrine technologique mondiale L'usine de St Jean.a loupé le coche..

Un argument que je n'avais jamais lu nulle part :

  • L’aluminium fait partie des solutions aux enjeux cli

– Allègement des moyens de transport – Recyclable à l’infini

  • Maintien de 740 emplois dont 580 emplois directs Rio Tinto Alcan dans l’usine

Faites un petit comparatif avec l'usine de St Jean de Maurienne..

  • Redevances payées au gouvernement du Québec sur le de la technologie AP50 à des tierces parties

Intéressant.. mais où est-ce que AP50 a été dévéloppée ?

Après tout ça.. tout ce que j'ai déjà pu lire sur le contexte mondial et la stratégie de RTA. Le sort de l'usine de Saint Jean de Maurienne semble écrit.. sur une pierre tombale ! Peut être faudrait-il penser à la suite ? Faire du durable ?


Achetez un livre en rapport au sujet :

Un point sur la production d'aluminium dans le monde

Un petit point sur la production mondiale d'Aluminium

Qatar

Hydro forecasts Q3/Q4 Qatalum losses after smelter power outage

Quelques petits problèmes de livraison d'électricité pendant le mois d'août, mais les assurances vont rembourser la perte de production (38 Millions de dollars).

L'usine produira 585 000 tonnes d'aluminium d'ici la fin de l'année (Environ 5 fois la production de l'usine de Saint Jean de Maurienne)_ [1]

Islande :

J'en ai déjà parlé.. utilisation d'hydroélectricité : Rio Tinto Alcan invests in Icelandic smelter

Malaysie

Un nouveau dans la course à la production d'aluminium.. la malaysie !

Sumitomo joins Malaysia aluminium smelting project

  • Une petite usine de 120 000 tonnes (300 millions de dollars investits)
  • Une seconde usine de 240 000 tonnes (600 millions de dollars investits)

Source d'énergie ?

Via le gaz, source wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Malays...

Malaysia currently has 13GW of electrical generation capacity.116 However, Malaysia only has 33 years of natural gas reserves, and 19 years of oil reserves, whilst the demand for energy is increasing. Due to this the Malaysian government is expanding into renewable energy sources.115 Currently 16% of Malaysian electricity generation is hydroelectric, the remaining 84% being thermal.116 The oil and gas industry in Malaysia is currently dominated by state owned Petronas

Quelques plans du réseau électrique en Malaysie

Il s'agit quand même de fonds d'investissements venant d'Abu Dhabi

Voici le fond d'investissement en question : http://www.mubadala.ae/

Leur stratégie semble claire.. voir la page http://www.mubadala.ae/sectors/indu...

Abu dhabi

Une conférence intéressante à la fin de l'année à Abu Dhabi dans l'hotel Shangri-La Hotel

Une conf intéressante .. je pense :

10:25 "Energy supply outlook for Middle East aluminium smelters", by Roy Dabbous, Regional Manager, Middle East Energy, Hatch Ltd., UAE;

Leur usine en cours de construction, produira.. 740 000 tonnes d'aluminium.. l'objectif semble 700 000 Tonnes_ à la fin de l'année

Article intéressant, où l'ont apprends ceci :

The first phase of the project will have a capacity of 2,000 MW of electricity. The second phase of the plant, which will increase capacity to 1.4 million tonnes of aluminium annually is expected to be completed by 2013-2014, the company's Chief Executive Officer Saeed Al Mazroui said in January.
  • 2000 Mw de capacité soit deux tranches nucléaires mais l'énergie est produite à base de centrales à gaz si je me souviens bien
  • 1,4 millions de tonnes de production d'ici 2013, 2014..

Indonésie :

L'indonésie semble avoir pas mal de charbon..et combien bien l'utiliser.. devinez pour quoi ?

Produire de l'aluminium !_

Le gouvernement indonésien semble vouloir aider à la production d'aluminium :

  • Usine de 500 000 tonnes
  • 1250 MW d'énergie à base de charbon (équivalent une tranche nucléaire)

Inde :

L'inde semble avoir une capacité de 2 Millions de tonnes de production d'aluminium.. Source : http://www.steelguru.com/metals_new...

Cet article nous donne aussi une petite leçon d'économie de l'aluminium :

With the help of cheaper gas supply, aluminium smelters in West Asia can bring down this cost to less than 10%. This serves as a great advantage compared to smelters in Europe which has some of the highest electricity prices in the world.

Brésil

Hydro la société qui gère à 50% l'usine du Qatar.. va acheter une concession hydroélectrique au brésil : http://www.hydro.com/en/Press-room/...

De ce que je comprends le gouvernement du Brésil distribue des concessions d'une durée assez longue sur les barrages et tous les productions d'aluminium semblent se battre pour avoir de l'énergie peu coûteuse (Alcoa, BHP etc..)

Source : http://www.electricityforum.com/new...

Conclusion :

Le monde semble s'être très clairement réveillé L'ensemble de ces pays savent fournir une énergie électrique massivement sponsorisée

Aucun des pays : Qatar, Inde, Brésil, Islande n'utilise de l'énergie nucléaire pour produire de l'aluminium

Cherchez l'erreur...


Achetez un livre en rapport au sujet :

Note

[1] J'en ai déjà parlé dans ce billet http://b0op.com/blog/index.php/post...

[Update] Investissements de Rio Tinto Alcan : 2 millions d'euros en Maurienne et 487 millions de dollars en Islande

Mise à jour suite au billet Investissements de Rio Tinto Alcan : 2 millions d'euros en Maurienne et 487 millions de dollars en Islande

Un communiqué de la CFDT nous donne plus d'informations :

La Direction de Rio-Tinto/Alcan reste relativement discrète sur la stratégie industrielle, peu d’informations filtrent.

Islande ! 487 millions de dollars

A ce jour les investissements annoncés sur Saint Jean concernent la Maintenance. La Maintenance si elle est nécessaire, n’est pas une stratégie industrielle à long terme.

Voilà où vont passer les 2 millions d'euros

Le projet industriel CFDT associe la recherche, le développement, le coût de l’électricité, la diminution de gaz à effet de serre par de nouveaux procédés d’électrolyse

Gaz à effet de serre..

Parlons-en tiens !

Dans cet article Péchiney va réduire ses émissions de gaz à effet de serre

Et là on trouve deux infos :

Les gaz concernés sont le gaz carbonique (principale cause du réchauffement climatique) et deux gaz fluorés, le PFC émis dans la production d'aluminium par électrolyse et le SF6 utilisé dans l'activité magnésium. Péchiney s'engage à diminuer ses rejets polluants en France en deux étapes par rapport à 1990, d'abord de 23% en 2003-2004 puis de 33% en 2005-2007.

Et puis on regarde les résultats :

Perfluorocarbures (PFC) :

2007 : 3.2 Tonnes

2008 : 3.05 Tonnes

Si on regarde la doc http://fr.wikipedia.org/wiki/Perflu... et celui là http://fr.wikipedia.org/wiki/Produc... on voit que les PFC ont une capacité à absorber le rayonnement infrarouge.. 10 000 Fois supérieur au CO2

3,2 tonnes = équivalent 32 000 Tonnes de CO2

Mais finalement l'usine produit : 183 000 Tonnes de CO2...

Est-ce green de produire de l'aluminium ?

Pas vraiment..


Photo Guillaume Briquet


Photo Tous droits réservés par kallopeter.hu

Plus d'image sur ce site http://www.kallopeter.hu/iszap_en.h...

Et une dernière photo :

Conclusion :

Peut être qu'on devrait se poser quelques questions sur la production d'aluminium et son impact sur la planète..

A moins qu'il soit urgent d'attendre !


Achetez un livre en rapport au sujet :

Investissements de Rio Tinto Alcan : 2 millions d'euros en Maurienne et 487 millions de dollars en Islande

Comme annoncé dans le Dauphine : Jean-Philippe Puig annonce 2 millions d'investissements à Saint Jean de Maurienne.

Je viens de lire que Rio Tinto Alcan va investir 487 Millions de dollars dans son usine d'Islande

Avec une date intéressante : La production de lingots doit commencer en 2012.

Si on fait un calcul rapide :

487 M$ = 355 M€ [1]

Rio Tinto Alcan va investir 177 fois plus d'argent en Islande qu'à Saint Jean de Maurienne.

Pourquoi ?

  • Energie hydroélectrique abondante (Beaucoup d'eau.. et peu d'habitants en Islande)
  • Politique de production d'énergie de l'Islande
  • Contrat d'approvisionnement passé sur 20 ou 30 ans (info à vérifier)

Conclusion :

C'est une conclusion qui a plus de 30 ans [2] Louis Chabert

1973


Achetez un livre en rapport au sujet :

Notes

[1] basé sur le cours du jour via yahoo converter

[2] durée de vie d'une tranche nucléaire

RTA Saint Jean de Maurienne

Tentative de decryptage.. d'un sujet très complexe :

Comment trouver de l'énergie low cost pour fabriquer de l'aluminium ?

Avant 2013 il reste :

Pendant ce temps là en Islande.. où il est plus facile de produire de l'énergie hydroélectrique :

Rio Tinto : plus d'énergie pour son usine d'électrolyse

Le nouveau contrat entrera en vigueur le 1er octobre 2010 et s'appliquera jusqu'en 2036. Il prévoit la fourniture de 75 MW d'électricité additionnelle ainsi qu'un approvisionnement continu en énergie.

Rio Tinto Alcan pourra lancer son projet de modernisation de 347 millions de dollars visant à accroître la capacité de production annuelle de son usine d'électrolyse de Straumsvik, en Islande (ISAL).

Ce n'est pas tout à fait le même montant d'investissements.. qu'en Maurienne...

Sachant que le fournisseur d'électricité : ISAL produit une énergie totalement green : http://www.landsvirkjun.com/operati... ce qui n'est pas le cas de la France avec ses centrales nucléaires.. Qui ne l'oublions pas.. produisent pas mal de matières à très longue durée de vie...

L'islande produit clairement beaucoup d'énergie pour les industries électro-intensives :

Sales to power-intensive industries 10,330 GWh en 2008..

Comment voulez-vous être compétitif entre le co-financement d'une tranche nucléaire et de l'hydroélectricité dans un pays de 300 000 personnes ?

NB : C'est aussi le flou au Quebec Alexandre Cloutier veut des engagements rapides.. où le député local avait eu des promesses.. sur les investissements de RTA.

Quelles sont les grandes différences mondiales sur la production d'aluminium ?

Quelles sont les différences que j'ai pu trouver à travers toutes mes lectures ?

Toutes les usines d'aluminium qui "tournent" dans le monde.. sont alimentées en électricité par ? :

  • de l'hydroélectricité (sponsorisée ou pas)
  • Du gaz sponsorisé produit localement

Et devinez ce qu'on trouve très peu ?

Des centrales nucléaires..Mais j'ai quand même trouvé un exemple via l'article wikipedia : Aluminium smelting

Anglesey Aluminium, powered by Wylfa nuclear power station in north-west Wales (shut down as of 30/09/09)

L'usine d'Anglesey située dans le nord ouest du Pays de Galles...

La question est : Pourquoi cette usine a fermé ?

Voilà ce qu'un article de la BBC nous indique :

The Anglesey smelter, producing 145,000 tonnes of aluminium a year, is 51 per cent owned by Rio, with the balance owned by Kaiser Aluminum

C'est une usine équivalente à celle de Saint Jean de Maurienne

Rio has been in discussions with the Government and electricity suppliers about agreeing long-term cheap electricity for the smelter before the decommissioning of the nearby Wylfa nuclear reactor.

RTA n'a pas trouvé de solution avec le gouvernement.. et va donc démenteler le réacteur nucléaire de Wylfa....

Alors intéressons nous un peu à la centrale nucléaire de Wylfa

Tiens.. c'est une centrale qui a deux réacteurs dont.. un qui s'appelle Wylfa B..

L'article wikipedia nous dit :

A second plant (generally referred to as Wylfa B) has been proposed, in part to provide for the needs of the Anglesey Aluminium smelter located in Holyhead. But the Anglesey Aluminium plant was shut down on 30 September 2009.

C'est intéressant d'avoir un réacteur totalement dédié à l'usine d'une usine d'aluminium.. sponsorisé par ??

Allez.. pour ceux qui comprennent l'anglais.. je vous invite à lire cet article qui explique les dessous.. de la négociation entre l'état et Rio Tinto Alcan.. pour cette usine.

Conclusion :

Tentative de conclusion :

La production d'énergie pérenne est le coeur du problème.. Et il faut produire de l'aluminium dans un lieu où produire de l'énergie longtemps peut être garantit. C'est le cas des zones où l'hydroélectricité le permets.. les endroits où ce qu'il reste de pétrole permets de financer des usines pharoniques..

Mais ce n'est pas le cas de l'énergie nucléaire.. qui pose beaucoup de problèmes..

J'ai vu une publicité pour EDF Savoie.. Hydroélectricité.. 8 ou 10% de la production Française.. et 400 employés pour maintenir les barrages de Savoie.. Bien moins compliqué que le nucléaire..

L'ère de la houille blanche est terminée.. Paul Héroult ne s'était finalement pas trompé... il faut de l'hydroélectricité ..


Achetez un livre en rapport au sujet :

Où est-ce que Rio Tinto Alcan investit ?

Pas ici !

Rio Tinto Alcan investit 5,5 milliards

Mais plutôt au Cameroun

Atouts du Cameroun ?

L'article wikipedia dit : Le Cameroun conserve trois atouts : une production agro-alimentaire autosuffisante à 95 %, une industrie du bois et d'hydrocarbures performante et une production d'aluminium assise sur d'importantes réserves de bauxite.

Et si on lit cet article.. on voit la gestion de l'énergie au Cameroun :

Cameroun : la fin de l’électricité « gratuite »

Une refonte du système énergétique camerounais semble en effet nécessaire quand à peine 5% du potentiel hydroélectrique du pays est exploité. Le Cameroun pourrait être autosuffisant, voire même se lancer dans l’exportation vers les pays voisins comme le Tchad ou le Nigéria. Mais pour cela, l’Etat, actionnaire à 44% dans AES-SONEL, doit prendre conscience qu’aucun développement n’est possible sans énergie

Le Sanaga est le plus grand fleuve du Cameroun.. avec des pics à 5000 Mcubes par seconde !

Conclusion :

Rio Tinto Alcan va produire de l'aluminium dans un Pays qui est à peine en train de structurer son réseau électrique, il va donc sans doute reproduire ce que nous avons vécu ici en Maurienne a l'époque de la Houille Blanche.

La Camargue était producteur d'électricité et aussi régie d'électricité à Saint Jean de Maurienne, RTA va faire de même au Cameroun.

Apporter de l'électricité "bon marché" et en consommer une très grande partie pour son usine de 400 000 Tonnes.

Seconde conclusion :

Pas d'investissements en Maurienne, car énergie trop coûteuse.

Troisième conclusion :

L'ère industrielle est terminée, il faut tourner la page et réfléchir à une vraie orientation économique durable

Traduction : Sponsoriser des centrales nucléaires pour produire de l'Alu, c'est bien.. Mais c'est pas très pérenne.

Peut être faudrait-il utiliser des photons ?


Achetez un livre en rapport au sujet :

Rio Tinto Alcan, conférence sur l'énergie

Hier j'ai assisté à une conférence Salle Nicolas Martin.

Organisée par la CGT énergie, c'était très intéressant parce qu'en rapport direct à l'ensemble des billets que j'ai écrit sur le sujet. (Rio Tinto Alcan)

Je pense faire plusieurs billets sur la chose, mais j'ai encore besoin de faire une réflexion et de faire des recherches sur le sujet.

Je dois dire que je comprends mieux ce qui est arrivé les 30 dernières années et pourquoi il y'a désormais des problèmes d'approvisionnement en énergie à un coût abordable.

Derrière ce contexte mondial, il y'a des usines 10, 20 fois plus grandes avec 250 ans de réserves en charbon pour produire de l'énergie. Dans des pays où la révolution industrielle du 20 ème siècle ne fait que commencer.

Il faudrait peut être arrêter d'attendre et commencer immédiatement à réfléchir à quelle suite on veut.

Continuer à financer des tranches nucléaires pour produire un métal.. qui est produit à un coût inférieur en Chine, Inde, Quatar...Emirats.. etc. Et qui de toute façon viendra chez nous en bateau.

Peut être devrions-nous faire autre chose, créer des activités durables et nous tourner vers l'avenir plutot que de regarder Paul Héroult sur sa conduite forcée.. de la Praz.
Achetez un livre en rapport au sujet :

Rio Tinto Alcan quelques nouvelles..

Rio Tinto Alcan n'est pas encore partit ! Et pourtant le manque de fumerolles sur le volcan local.. pourrait le laisser présager !

Vu dans l'article : Rio Tinto veut faire de l’Algérie un acteur de l’aluminium

. «Nous sommes au tout début de notre approche. La demande mondiale d’aluminium va poursuivre sa forte croissance de ces dernières années tandis que la production, notamment en Europe, va connaître une baisse à moyen terme. L’Algérie a tous les atouts pour devenir un grand fournisseur d’aluminium sur ce marché»

Ensuite, est que le LRF a disparu ?

Vu dans Le Figaro : Rio Tinto Alcan ouvre son centre de recherche aux PME

Niché dans les montagnes, l'endroit est magnifique, avec de faux airs de bout du monde. Situé à Voreppe (Isère), le centre de recherche et développement de Rio Tinto Alcan devrait désormais attirer davantage de visiteurs, et pas seulement pour la beauté du site. Le centre de recherche de Voreppe (CRV) va en effet être ouvert à d'autres entreprises. La démarche, originale, n'est pas tout à fait philanthropique.

Mais le centre de recherche Rio Tinto Alcan n'est pas à Saint Jean de Maurienne ?

Mais il se passe peut être de choses au niveau du prix de l'électricité..

Les industriels d'Exeltium s'engagent à acheter à EDF 150 TWh sur 24 ans
Achetez un livre en rapport au sujet :

Rio Tinto Alcan Saint Jean de Maurienne, l'histoire de la seconde révolution industrielle ..

Comme j'aime si bien le dire, Il est urgent d'attendre !...

Mais cela commence à devenir visible..

Rio Tinto Alcan : le scénario catastrophe a déjà commencé. Par Roger Favier.

Rio Tinto Alcan n'investira pas en Maurienne : En bref - Rio Tinto Alcan investit 7,6 millions

Mais l'autre coté de l'atlantique ! Pourtant Rio Tinto Alcan Saint Jean de Maurienne aurait pu envisager une reconversion en Moulage d'aluminium ? C'est moins énergivore..

Seconde Révolution industrielle : 1900 -> 1980

Pour rappel à nos élus :

La seconde révolution industrielle est terminée !

La seconde révolution industrielle était principalement liée à la "houille blanche" énergie hydroélectrique abondante en vallée de Maurienne.

Cette seconde révolution industrielle a permis d'apporter beaucoup d'innovation

Avec la métallurgie, l’électricité allait être une source d’innovation particulièrement riche tant ses applications sont nombreuses et variées. Source : Wikipedia

L’électricité permit également des développements dans le domaine de la métallurgie mais aussi dans celui de l’industrie chimique avec l’électrolyse. Source : Wikipedia

Troisième Révolution industrielle : 1990 -> 2010

C'est là que je ne suis pas d'accord avec nos élus locaux, je ne le suis pas.. parce qu'ils se trompent !

Produire de l'aluminium localement, quand on a pas une source d'énergie abondante et peu coûteuse, ce n'est pas rentable !

Je me répète, mais la seconde révolution industrielle est terminée.. et nous sommes en plein dans la Troisième révolution industrielle !

Il faut donc immédiatement faire autre chose

Et comment le faire ?

Simplement en déployant un réseau de fibre optique jusqu'à l'abonné

Comme nous l'avons déjà fait pour :

  • les routes
  • l'électricité
  • le téléphone


Achetez un livre en rapport au sujet :

Mélange intéressant au quebec : Rio Tinto Alcan et les Emirats ..

Les aluministes d'Abou Dhabi s'intéressent au Saguenay-Lac-Saint-Jean

No comment.
Achetez un livre en rapport au sujet :

Rio Tinto Alcan s'intéresse à l'électricité de Terre-Neuve

Rio Tinto Alcan s'intéresse à l'électricité de Terre-Neuve

Rio Tinto prévoit investir entre 5 et 7 milliards dans la région, notamment dans la construction d'une aluminerie utilisant une nouvelle technologie prometteuse, l'AP50. «La bonne nouvelle, c'est que le projet continue», a souligné Jacynthe Côté. L'autre projet majeur est l'agrandissement de l'aluminerie d'Alma.

__Rio Tinto Alcan presse Québec de ne pas hausser les tarifs d'électricité

Rio Tinto Alcan toujours en mode attente

RTA rend disponible 15M$

RTA donne 15 Millions de dollars aux écoles du quebec, objectif : former les jeunes aux métiers de l'alu

Synthèse :

  • Rio Tinto Alcan veut utiliser de l'énergie hydroélectrique pour faire fonctionner les AP50 élaborées à Saint Jean de Maurienne
  • RTA est prudent sur la reprise du marché de l'aluminium
  • Aucun mot sur la France


Achetez un livre en rapport au sujet :

- page 1 de 3